Guide des recherches au
SHD (Service Historique de la Défense)
et quelques autres centres d'archives

(remarque : Service historique de l'armée de Terre n'existe plus depuis 2005)

Les archives militaires concernant la guerre 1914-1918 et une partie des personnels impliqués (officiers) sont conservées au SHD, département de l'armée de terre (DAT, ex-SHAT) au château de Vincennes (94).
L'accès à ces archives n'est pas nécessairement malaisé, mais exige des lecteurs un minimum de préparation et d'informations préalables (surtout s'ils ne résident pas en région parisienne, et que le déplacement nécessité est long !).
Voici quelques éléments pour préparer votre visite.

Mise en garde préalable

Conformément aux dispositions de la loi sur les archives du 3 janvier 1979, un dossier de personnel n'est communicable que 120 ans après la naissance de l'intéressé (150 ans pour les documents comportant des renseignements individuels de caractère médical).
Il n'existe pas de fichier alphabétique général des militaires ayant servi dans l'armée française.
Aussi, sans un minimum de renseignements précis (nom, prénoms, date et lieu de naissance, régiment, grade...) le chercheur s'expose à une démarche et, le cas échéant, à des frais inutiles.

Dossiers des officiers

Les dossiers postérieurs à 1848 sont classés selon la date de fin de service du militaire concerné. C'est donc ce renseignement qui permet une identification rapide.
Ceci dit, des tables de concordances permettent de répertorier les personnes par nom. Mais gare aux homonymes !

Dossier des sous-officiers et soldats

Le SHD ne possède aucun dossier de militaires non officiers de la guerre 1914-1918, ni aucun instrument de recherche permettant leur identification. L'état des services (affectations, campagnes, blessures, actions d'éclat, citations, décorations) doit être recherché auprès des archives départementales du lieu de recrutement.
La série de contrôles postérieure à 1875 n'a pas été conservée : on ne dispose dès lors que des registres du recrutement détenus par les archives départementales.

Un fichier alphabétique des Morts pour la France est conservé par le Ministère de la Défense. Il est désormais consultable sur internet, avec un moteur de recherche. Celui-ci permet de visualiser une reproduction numérique de la fiche établie pour chaque soldat décédé.
Quelques fiches, comportant des informations médicales, ne sont pas disponibles. 

Le SHD n'effectue pas de recherches par  correspondance.
Les recherches doivent être entreprises sur place en personne ou par l'intermédiaire d'un représentant mandaté

Renseignements pratiques

Les salles de communication du DAT sont situées dans le Pavillon des Armes, au Château de Vincennes (métro : Château de Vincennes, ligne 1). Elles sont ouvertes du mardi au vendredi.

Vous trouverez tous les renseignements sur les modalités d'accès et les informations pratiques sur le guide du Centre historique des archives du SHD (en format pdf).

Autres centres de documentation et d'archives

La Légion étrangère

Les dossiers sont conservés au Commandement de la Légion étrangère, Bureau des anciens, BP 38, 13998 MARSEILLE ARMÉES

Gendarmerie

D.G.N. (Département de la Gendarmerie Nationale) du SHD, Fort de Charenton, 94706 MAISONS ALFORT CEDEX

Armée de l'Air

D.A.A. (Département de l'Armée de l'Air), Château de Vincennes, Casemate Nord-Est, 94304 VINCENNES

Marine

D.M. (Département de la Marine), Château de Vincennes, Pavillon de la Reine, BP 2, 94300 VINCENNES

Concernant un navire, consulter le "Dictionnaire des bâtiments de la flotte de guerre française de Colbert à nos jours", tome II - 1870-2006 de Jean-Michel Roche.

Lorsque vous connaîtrez le grade et à quelle date il a embarqué sur un navire, vous pourrez alors continuer vos recherches au Service historique de la Marine à Vincennes et aussi dans l’un des 5 dépôts d’archives maritime correspondant à son lieu d’inscription (Brest, Lorient, Rochefort, Cherbourg ou Toulon).

Vous pourrez ainsi avoir accès aux registres des matricules des ports et aux rôles d'équipage des navires, et, s'il était officier, à son dossier individuel.

Service des Archives Médicales Hospitalières des Armées

SAMHA, BP 15, 87998 LIMOGES ARMEES
Conserve toutes les archives relatives aux soins médicaux et à l'hospitalisation des soldats pendant la guerre 1914-1918. Le suivi des demandes y est d'une grande qualité (y compris par correspondance) mais les conditions de communication extrêmement rigoureuses. Il faut pouvoir justifier de sa parenté avec la personne dont on souhaite consulter le dossier, et toute pièce, même apparemment la plus anodine, ne pourra être transmise que par l'intermédiaire d'un médecin.

Bureau Central des Archives Administratives Militaires

B.C.A.A.M., Caserne Bernadotte, 64023 PAU Cedex
S'adresser ici pour toute question relative à l'attribution des décorations, et notamment de la Croix de Guerre.
Pour la Médaille militaire, voir aussi : Palais de la Grande Chancellerie, 1 rue de Solférino, 75007 PARIS
et : Société d'Entraide des Médaillés militaires, 36 rue de la Bienfaisance, 75008 Paris.
Pour la Légion d'Honneur : Société d'Entraide des membres de la Légion d'Honneur, 129 rue de Grenelle, 75007 PARIS.

Secrétariat d'Etat aux Anciens Combattants

Ministère de la Défense, Secrétariat d'Etat aux Anciens Combattants, 37 rue Bellechasse, 75007 PARIS

Douaniers

Ils n'appartenaient pas à l'armée. Se renseigner auprès du Centre de documentation historique du musée des douanes, BP 60, 33024 BORDEAUX  Cedex

Infirmier(e)s, ambulancier(e)s volontaires civils

Toutes les organisations agréées par l'administration militaire étaient chapeautées par la Croix-Rouge. Se renseigner auprès du Centre des archives de la  Croix-Rouge, 19 rue de la Paix, 1202 GENEVE, SUISSE.

Si votre ancêtre mort pendant la guerre :

La Délégation à la Mémoire et à l'Information Historique (D.M.I.H.) du Ministère des anciens combattants et victimes de guerre possède, entre autes éléments, un fichier des combattants morts pour la France.

Voir le site du gouvernement où il est possible de consulter les fiches des morts pour la France.

Egalement le journal des unités.

 

Service militaire

Décorations

sources : association 14-18

prisonniers de guerre 1939-1945

voir également : http://genemilassoc.fr/index.php

Les registres matricules

GeneaWiki

mise à jour le 1 mars 2013